Types de ciments

Cem I

Le ciment CEM I également appelé ciment Portland, contient au minimum 95 % de clinker et au maximum 5 % de constituants secondaires.

Cem II

Les ciments CEM II (A ou B), contiennent au minimum 65 % de clinker et au maximum 35 % d’autres constituants comme le laitier de haut-fourneau, « la fumée de silice » (limitée à 10 %), la pouzzolane naturelle, les cendres volantes, les calcaires, etc. Les ciments CEM II sont bien adaptés pour les travaux massifs.

Cem II version A

Les ciments CEM II A sont composés de 80 à 94 % de clinker, à l’exception du Ciment Portland à la fumée de silice (CEM II A-D) qui en contient entre 90 et 94 %. La quasi-totalité des CEM II A sont composés de 6 à 20 % d’autres constituants, seul le CEM II A-D en compte 6 à 10 %.

Cem II version B

Les ciments CEM II B sont composés de 65 à 79 % de clinker. Ils contiennent entre 21 et 35 % d’autres constituants.

Cem III

Les CEM III A, B ou C également appelé Ciment de Haut-Fourneau, sont principalement obtenus grâce au mélange de 5 à 64 % de clinker avec 36 à 95 % de laitier de haut-fourneau.

Cem III version A

Le CEM III A contient entre 35 et 64 % de clinker et au minimum 36 % de laitier.

Cem III version B

Le CEM III B contient entre 20 et 34 % de clinker et au minimum 66 % de laitier.

Cem III version C

Le CEM III C contient entre 5 et 19 % de clinker et au minimum 81 % de laitier.

Cem IV

Les CEM IV A ou B sont des ciments de type pouzzolanique. Ils sont constitués de 45 à 89 % de clinker et de 11 à 55 % d’autres constituants comme le laitier de haut-fourneau, « la fumée de silice », le schiste calciné, la pouzzolane naturelle, les cendres volantes, les calcaires, etc.

Cem IV version A

Le CEM IV A est composé de 65 à 89 % de clinker et de 11 à 35 % d’autres constituants.

Cem IV version B

Le CEM IV B est composé de 45 à 64 % de clinker et de 36 à 55 % d’autres constituants.

Cem V

Les CEM V A ou B sont des ciments qui contiennent entre 20 et 64 % de clinker, 18 à 50 % de laitier de haut-fourneau et 18 à 50 % de cendres volantes siliceuse et/ou de pouzzolanes. Ces ciments sont bien adaptés aux travaux hydrauliques, souterrains, fondations et injections par exemple.

Cem V version A

Le CEM V A est composé de 40 à 64 % de clinker, 18 à 30 % de laitier et 16 à 30 % de cendres volantes siliceuse et/ou de pouzzolanes.

Cem V version B

Le CEM V B est composé de 20 à 38 % de clinker, 31 à 50 % de laitier et 31 à 50 % de cendres volantes siliceuse et/ou de pouzzolanes.

Termes connus pour désigner un ciment

Ces vingt-cinq dernières années en France, la désignation des ciments a évolué en fonction des nouvelles normes. Cela s’est traduit notamment par un net élargissement de la gamme des produits et un encadrement plus précis de la composition du ciment.

Depuis 1981, il existe cinq types de ciments courants reconnus :

  • Ciment Portland Artificiel (CEM I)
  • Ciment Portland Composé (CEM II)
  • Ciment de Haut-Fourneau (CEM III)
  • Ciment Pouzzolanique (CEM IV)
  • Ciment Composé (CEM V)

Ce nombre est passé à dix à partir de 1994 avec l’évolution de la norme NF EN 197-1. Aujourd’hui, nous pouvons compter vingt-sept types de ciments courants depuis la parution de la norme EN 197-1 en 2001.

Cependant, ces ciments trouvent leurs origines parmi ces quatre principales désignations regroupant la totalité des types de ciments courants reconnus.

Ciment Portland

Ciment Pouzzolanique

Ciment de Haut-Fourneaux

Ciment écologique ou ciment vert

Types de ciments

Bien choisir son type de ciment

Il est important de bien choisir son ciment selon la spécificité des travaux à réaliser. Les caractéristiques de chaque type de ciment sont codifiés sur les emballages.

Par exemple, voici comment décrypter la désignation suivante :

CEM II1 / A2 (S-V)3 32,54 R5 LH6 CE7 PM-ES-CP18 NF9

1 CEM I à CEM V indique la nature et la proportion des constituants
2 Quantité de constituants principaux autres que le clinker selon les types de ciments
3 Noms des constituants principaux :

  • S : laitier granulé de haut-fourneau
  • V : cendre volant siliceuse
  • L ou II : calcaire
  • D : fumée de silice

4 Classe de résistance normale à 28 jours exprimée en MPa :

  • 32,5
  • 42,5
  • 52,5

5 Sous-classe de résistance à 7 jours

  • L : lent
  • N : normal
  • R : rapide

6 Ciment à basse chaleur d’hydratation
7 Conformité à la réglementation européenne
8 Caractéristiques complémentaires :

  • PM : ciment pour travaux à la mer
  • ES : ciment pour travaux en eaux à haute teneur sulfures
  • CP : ciment à teneur en sulfures limitée pour béton précontraint

Quelques définitions autour des types de ciments

Ciment réfractaires

Ce type de ciment contient de l’oxyde d’aluminium. Il peut entrer dans la composition des bétons réfractaires. Résistant à de très hautes températures, ce ciment est employé pour le montage d’éléments de cheminée ou de barbecue par exemple.

Ciments blancs

Le ciment blanc possède les mêmes propriétés mécaniques que le ciment gris mais se distingue par son usage décoratif. Il peut le conserver blanc ou y ajouter un adjuvant pour le colorer. Il est ainsi mis en oeuvre lorsque l’on recherche un effet esthétique : mortiers apparents, chapes béton décoratives, jointoiements de carrelage, appuis de fenêtre, etc.

Ciments blancs

Le ciment blanc possède les mêmes propriétés mécaniques que le ciment gris mais se distingue par son usage décoratif. Il peut le conserver blanc ou y ajouter un adjuvant pour le colorer. Il est ainsi mis en oeuvre lorsque l’on recherche un effet esthétique : mortiers apparents, chapes béton décoratives, jointoiements de carrelage, appuis de fenêtre, etc.

Ciment pouzzolanique

Ciment contenant entre 45 et 90 % de clinker, le reste étant des pouzzolanes naturelles, des cendres volantes siliceuses ou de la fumée de silice. Ayant une bonne résistance mécanique, mais sensible au froid, il est destiné en particulier à des travaux massifs en béton armé ou précontraint, aux travaux maritimes et aux ouvrages étanches.

Les ciments plus résistants

comme les oxydes de calcium et les aluminates par exemple forment des produits pouvant réagir avec les sulfates et provoquer une réaction expansive. En limitant ou en excluant ces constituants, on obtient une plus grande résistance aux sulfates du béton réalisé avec ce ciment. On retrouve cette propriété dans :

  • les ciments de haut-fourneau à forte teneur en laitier type ECOCEM
  • les ciments Portland naturellement pauvres en aluminates C3A
  • les ciments composés dont la teneur en chaux (CaO), source d’ion calcium, est faible.

Quel ciment pour quel usage ?

À chaque projet de travaux correspond un ciment spécifique. Le choix du type de ciment à utiliser ainsi que sa préparation sont à élaborer en fonction des caractéristiques et des résultats recherchés.

  • Couler une dalle / Chape en ciment
  • faire une poutre en ciment
  • Faire du béton armé
  • quel Ciment pour faire un appui de fenêtre
  • Faire un enduit en ciment blanc
  • Monter un mur en pierre

CONTACTEZ NOUS

Les experts d’ECOCEM France sont à votre disposition.

Contact


ECOCEM France SAS - Horizon Sainte Victoire - Bâtiment A – Parc de la Duranne - 970, rue René Descartes - 13100 AIX EN PROVENCE
Tél. 04 42 90 76 30 - Fax. 04 42 90 76 39
Société par Actions Simplifiée au capital de 9 000 000 €
SIREN. 500 943 733 R.C.S Aix en Provence - TVA. FR 26 500 943 733