Les matériaux et équipements écologiques

Chaque matériau influe directement sur la performance écologique et énergétique d’un bâtiment. Dans le cadre d’une éco-construction, il apparaît donc déterminant de les choisir en fonction de :

  • leurs performances écologiques (selon leur impact environnemental, notamment en utilisant un outil comme l’ACV).
  • et de leurs capacités isolantes (performance acoustique, l’inertie thermique, capacité à laisser circuler l’air dans le bâtiment, etc.).

Les matériaux écologiques

Parmi les matériaux fréquemment utilisées en éco-construction on peut trouver la pierre, la brique de terre crue, le chanvre, la paille, la fibre de bois, la laine de mouton, ou  encore la ouate de cellulose. Sans oublier la construction à ossature bois comme présentée plus haut.

Le recours à ces matériaux écologiques permet d’apporter à l’éco-constructeur des solutions concrètes et quantifiables dans la lutte contre le réchauffement climatique.

De plus, ce type de choix est également réalisé dans le souci d’apporter un meilleur confort thermique et hygrothermique aux usagers et occupants du bâtiment. Le recours aux éco-matériaux a pour effet de produire un impact positif sur leur santé du fait de l’emploi de matières et composants non toxiques.

En revanche, on évite l’emploi de matériaux dont les matières premières incorporent beaucoup d’énergie d’extraction, de fabrication, de transformation ou de transport. De même que les matériaux sujets à des controverses, potentiellement nocifs pour la santé et non adaptés aux conditions climatiques sont écartés par principe de précaution.

Quid du ciment et du béton ?

En France, en matière de construction, le ciment de béton est l’un des matériaux les plus employés. Il est réputé solide, sain et chimiquement stable. Mais malgré ses récentes progressions en termes de performances durables, la production de ciment est responsable à elle seule de 5 % des émissions de CO2 à l’échelle nationale. Aujourd’hui, l’enjeu est de le rendre davantage écologique, c’est-à-dire :

  • d’une part, de réduire la quantité de ressources non renouvelables dans ce matériau,
  • et, d’autre part, de diminuer les émissions de CO2 lors de son processus de fabrication, très énergivore.

En effet, le ciment traditionnel, également nommé ciment Portland, est obtenu suite à une étape de cuisson à très haute température à la fois gourmande en énergie fossiles et en ressources naturelles.

L’avenir du ciment dans la construction écologique est déja encadré par le grenelle de l’environnement et la norme RT2020.

Face aux défis de la construction durable, Ecocem est parvenu à éco-concevoir un béton bas carbone formulé avec un produit innovant : le laitier granulé de haut-fourneau moulu que nous avons baptisé l’Ecocem.

Ce ciment écologique est issu de la valorisation des déchets produits par les hauts-fourneaux de l’industrie. Il permet de répondre à la fois :

  • à l’objectif du Grenelle de l’Environnement, en aidant à réduire de moitié les émissions de CO2 à horizon 2020,
  • et aux exigences de la cible 2 de la démarche HQE : choix intégré des procédés et produits de construction.

La production de ce liant hydraulique a l’avantage d’éviter l’étape de cuisson du calcaire, ce qui permet de réduire considérablement les émissions de GES et la consommation d’énergie nécessaire à son processus de fabrication (comparé à la méthode traditionnelle).

Ainsi, l’empreinte carbone de notre produit est 40 fois plus faible que celle du ciment Portland (CEM I). Les constructeurs peuvent atteindre l’objectif fixé par le Grenelle en substituant 50 % du ciment traditionnel nécessaire à la composition de leur béton par notre ciment écologique.

Les avantages du béton Ecocem

En plus de ses avantages d’ordre écologique, l’Ecocem présente de nombreux atouts :

En savoir plus sur notre produit dans notre rubrique dédiée.

Les équipements améliorant l’empreinte carbone

Outre le choix des matériaux, certaines techniques de construction écologiques sont également régulièrement employées en éco-construction : les toitures végétales ou bien les murs végétalisés ont plusieurs avantages.

Enfin, en plus de l’économie d’énergie réalisée grâce à une bonne isolation, l’éco-construction favorise fortement l’utilisation d’énergies renouvelables et naturelles. Cela permet de réduire considérablement l’empreinte carbone du bâtiment, notamment grâce à :

  • des systèmes énergétiques écologiques utilisant l’énergie solaire passive, des panneaux photovoltaïques, un chauffe-eau solaire, une éolienne, de l’énergie hydraulique et toutes les énergies issues de la biomasse, comme le bois, le biogaz, le compostage, etc.
  • des systèmes de traitement des déchets écologiques, comme la phytoépuration, le lagunage, le compostage, les toilettes sèches,
  • et des systèmes de récupération d’eau pluviale qui participent également à l’amélioration de la résilience écologique autour du bâti.

CONTACTEZ NOUS

Les experts d’ECOCEM France sont à votre disposition.

Contact


ECOCEM France SAS - Horizon Sainte Victoire - Bâtiment A – Parc de la Duranne - 970, rue René Descartes - 13100 AIX EN PROVENCE
Tél. 04 42 90 76 30 - Fax. 04 42 90 76 39
Société par Actions Simplifiée au capital de 9 000 000 €
SIREN. 500 943 733 R.C.S Aix en Provence - TVA. FR 26 500 943 733