Empreinte carbone

Quel est l’impact environnemental du ciment ? Comment réduire son empreinte carbone ? voyons ensemble les trois points clés pour réduire l'empreinte carbone de notre ciment Ecocem.

Définition de l’empreinte carbone

L'empreinte carbone est un indicateur destiné à mesurer le volume (généralement en tonne) de dioxyde de carbone (CO2) émis par une organisation, une activité ou une population.

Son mode de calcul intègre les émissions directes et indirectes liées à la production et aux transports des biens et services consommés par son sujet d’étude. Sa composante énergétique est l’une de ses variables principales. En effet, cet indicateur est à corréler avec la pression exercée en termes de consommation d’énergie fossile (pétrole, charbon et gaz naturel) rapportée aux différentes compensations de CO2 pouvant être mis en place (efficacité énergétique, recours aux énergies renouvelables, reforestation, etc.).

L’empreinte carbone est la plupart du temps intégrer dans le calcule de l’empreinte écologique : un mode d’évaluation environnementale qui comptabilise la pression exercées par les hommes envers les ressources naturelles et les “services écologiques” fournis par la nature. On estime qu’un ménage français émet en moyenne 16,4 tonnes CO2 par an.

Le clinker

 

Les recherches au niveau de l’impact environnemental du ciment se concentrent sur le clinker puisque ce constituant est responsable de la majeure partie des émissions de gaz à effets de serre liées à sa production :

 

  • Le clinker est produit à partir de ressources naturelles fossiles.
  • Il nécessite une consommation d’énergie considérable.
  • Il émet une quantité importante de dioxyde de carbone lors de son processus de fabrication.
  • Il peut contenir des résidus de métaux lourds selon le degré de pureté des ingrédients.

 

Tout savoir sur le clinker

Le ciment de Portland

Avec une teneur en clinker d’au moins 95 %, le ciment Portland est responsable de la majeure partie de la consommation d’énergie des cimenteries et de leur importante empreinte carbone (consommation de carbone fossile et émissions de gaz à effet de serre).

Le clinker est produit à partir de ressources naturelles fossiles non renouvelables. De plus, le bilan carbone du ciment Portland est alourdi lors de sa transformation, car elle nécessite une considérable consommation d’énergie et émet d’importantes quantités de gaz à effet de serre.

Sa production nécessite en moyenne 210 kWh qui sont la plupart du temps fournis par des énergies polluantes. Chaque tonne de ciment produite requiert entre 60 et 130 kg de fuel (ou son équivalent). Ainsi, pour chaque tonne de ciment Portland produit, il faut compter 930 kg de CO2 émis en plus dans l’atmosphère.

Notons enfin que le ciment Portland peut contenir des résidus de métaux lourds selon le degré de pureté des ingrédients le composant.

L’ensemble de ces éléments permet d’affirmer que le ciment Portland peut être considéré comme le ciment le plus polluant toutes catégories confondues.

Impact sur l’environnement du ciment portland

Des ciments et bétons plus écologiques

L’une des solutions à envisager est la substitution du clinker par du laitier granulé de haut-fourneau moulu issu de la valorisation de matériau secondaire. Ecocem a développé ce liant hydraulique qui est désormais utilisé dans la fabrication de ciment écologique. C’est un matériau de choix dans le cadre d’une vision longtermiste avec une volonté de créer de l’éco-construction.

Concernant la fabrication de béton plus respectueux de l’environnement, l’une des voies de recherche, largement ouverte par sa simplicité́ d’approche et son coût, est celle des « Bétons bas Carbone ». Cette démarche vise la fabrication de bétons avec des ciments ou liants beaucoup plus faiblement consommateurs d’énergie et générant moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Ecocem a mis au point un liant hydraulique issu de la valorisation des déchets produits par les hauts fourneaux. Ce produit nommé « l’Ecocem » vient remplacer le clinker dans le ciment dans des proportions soigneusement définies selon les ouvrages à réaliser. Ainsi, l’Ecocem permet de recomposer le liant au malaxeur à béton et offre la possibilité d’ajuster la teneur en laitier moulu selon la teinte souhaitée, la résistance ciblée et la durabilité voulue.

Les avantages du laitier de haut-fourneau

Un des intérêts de l’utilisation du laitier de haut-fourneau (voir ciment de haut fourneau) dans la fabrication de ciment écologique ou de béton est la réduction significative de l’empreinte carbone des produits finaux.

Vitrifié par mélange brutal avec de l’eau, le laitier se transforme en un sable humide qui est envoyé dans les cimenteries où il peut remplacer le clinker. Nous savons par exemple que pour chaque tonne de clinker remplacée par du laitier granulé, environ une tonne de CO2 est émise en moins dans l’atmosphère.

L’Ecocem permet d’obtenir des « Bétons bas Carbone » réalisés avec des multiconstituants faiblement émissifs. Dans ces bétons, le ciment Portland (liant à base de clinker qui émet des émissions de CO2 lors de sa fabrication) est remplacé par du laitier moulu. Les bétons « bas carbone » sont donc particulièrement intéressants pour la fabrication des bétons autoplaçants, de plus en plus appréciés aujourd’hui et qui réclament de grandes quantités de liant.

Le ciment de laitier, plus écologique se présente alors comme une alternative pertinente alliant efficacités techniques, performances écologiques et avantages esthétiques.

CONTACTEZ NOUS

Les experts d’ECOCEM France sont à votre disposition.

Contact


ECOCEM France SAS - Horizon Sainte Victoire - Bâtiment A – Parc de la Duranne - 970, rue René Descartes - 13100 AIX EN PROVENCE
Tél. 04 42 90 76 30 - Fax. 04 42 90 76 39
Société par Actions Simplifiée au capital de 9 000 000 €
SIREN. 500 943 733 R.C.S Aix en Provence - TVA. FR 26 500 943 733